Qui était Laurent Clerc ?

 

Laurent ClercLaurent Clerc est né le 26 décembre 1785 à La Balme-les-Grottes, un petit village du département de l'Isère, à l'est de Lyon. Cette bourgade tire sa célébrité (et son nom !) des grottes préhistoriques qui s'y trouvent.

Un fabuleux destin

Le petit Laurent devint profondément sourd vers l'âge d'un an après être tombé, dit-on, dans une cheminée. Cet accident lui fit aussi perdre l'odorat. Cependant, il se peut qu'il soit né avec ces handicaps. De sa chute dans la cheminée, il garda une cicatrice à la joue droite. Pour cette raison, dans la Langue des Signes des Sourds, le nom de Laurent Clerc s’exprime par deux doigts effleurant la joue droite.

Nous ignorons à peu près tout de l'enfance de Laurent Clerc mais nous pouvons imaginer qu'il fut laissé un peu à lui-même car rien n’existait dans la région pour les enfants sourds. Il ne reçut donc aucune instruction.

Statue de l'Abbé de l'Epée à l'école St Jacques

En 1797, alors que Laurent Clerc allait sur sa douzième année, l'un de ses oncles l'inscrivit à l'Institution Royale des Jeunes Sourds de Paris que le célèbre abbé Charles-Michel de l'Epée (1712-1789) avait fondée en 1760.


Lorsque Laurent Clerc arriva à Paris, l’établissement était dirigé par l'abbé Roch-Ambroise Sicard qui avait pris la succession de l'abbé de l'Epée. Mais lors de son entrée à l’Institution, Clerc ne rencontra pas Sicard qui se cachait en raison de ses sympathies envers la monarchie déposée et il fut reçu par Jean Massieu, un jeune homme sourd de 25 ans qui avait été nommé premier répétiteur adjoint de Sicard.


Laurent Clerc, doué d'une grande intelligence, se montra excellent élève. Il travailla également à l'imprimerie de l'Institution où il apprit aussi à dessiner. En 1806 il y devint enseignant. Aucune autre solution d'avenir ne se présentant à lui, Laurent Clerc resta à l'Institution pendant 18 ans.


Aventure américaine

En avril 1815, Sicard, toujours responsable de l'Institution des Sourds de Paris fit un voyage à Londres. Il emmena avec lui Massieu et Clerc. Pour vivre, ils firent des démonstrations de leurs méthodes pédagogiques. Un pasteur américain, Thomas Hopkins Gallaudet, venu de Hartford (Connecticut) assista à l'une d'entre elles. Il avait entrepris un voyage en Europe pour trouver une méthode d'éducation pour les enfants sourds d'Amérique car rien n'existait là-bas pour eux. Sicard l'invita à Paris.

Thomas Gallaudet

Lorsque Sicard et ses compagnons furent rentrés à Paris, Thomas Gallaudet vint visiter l'Institution Royale des Sourds. Il se lia d'amitié avec Clerc. Si bien qu'un jour, Gallaudet, qui devait rentrer aux Etats-Unis, invita Clerc à le suivre et à l'aider à fonder une école pour enfants sourds. Laurent Clerc accepta. Au Havre, les deux hommes s'embarquèrent le 18 juin 1816 sur un voilier qui accosta à New-York 52 jours plus tard.

A Hartford dans le Connecticut, but final du voyage, la première école pour enfants sourds, l'American Asylum at Hartford for the Education and Instruction of the Deaf and Dumb, fut enfin fondée et inaugurée en 1817 après bien des difficultés. Cette école existe toujours après avoir connu de nombreuses évolutions.

Le souvenir

Laurent Clerc utilisait la Langue des Signes Française pour son enseignement mais il fut bien obligé d'y ajouter des compléments pour utiliser des termes spécifiquement anglais, ce qui donna l'American Sign Language (ASL). C'est l'une des raisons pour laquelle cette langue contient encore de nombreux gestes basée sur la Langue des Signes Française que Clerc avait enseigné.

Par son dévouement et son action inlassable près des sourds américains afin d’en faire des citoyens à part entière, Laurent Clerc a laissé un souvenir très vivace aux Etats-Unis ; sa mémoire y est toujours très honorée et respectée. N’est-il pas surnommé « Apôtre du peuple des Sourds du Nouveau Monde ». Quant à l'école des sourds de Hartford, elle a beaucoup évolué. Les bâtiments originaux ont été rasés et de nouveaux locaux édifiés. En voici une photo :

Hartford : l'école actuelle pour les enfants sourds

(Photo : ASD Hartford)

Laurent Clerc décéda le 16 juin 1869, à l'âge de 83 ans, pratiquement 53 ans après son embarquement au Havre. Il est enterré, ainsi que son épouse à Hartford.

 

Retour à l'accueil